La Fondation Biermans-Lapôtre a le plaisir de vous convier à une conférence jeudi 24 février à 20h animée par Maxime Dessy, doctorant en littérature française.


L’écrivain chilien Roberto Bolaño est le dernier grand géant des lettres latino-américaines. La parution des Détectives sauvages (Los detectives salvajes) en 1998 fut une déflagration dans le ciel de la littérature mondiale. Le livre devint rapidement culte et apporta à Bolaño, alors âgé de quarante-cinq ans et jusqu’ici inconnu du grand public, succès et reconnaissance. Bolaño, qui souffrait déjà d’une grave maladie hépatique, vivra encore cinq ans. En juin 2003, « invité principal de la Première Rencontre d’Écrivains latino-américains » à Séville, il est déclaré « meilleur écrivain de sa génération ». Le 14 juillet 2003, soit quelques semaines plus tard, il meurt à l’hôpital de Barcelone, en attente – il était « deuxième sur la liste » – d’une greffe de foie qui n’est jamais venue.
 
Cette intervention se veut à la fois un hommage et une introduction à la personne et à l’œuvre de Bolaño. Elle entend faire découvrir et donner envie de lire Bolaño à ceux qui ne le connaîtraient pas encore.
 
Bolaño aimait et admirait la vie des poètes, ces vies « si excessives, si risquées ». Selon lui, l’existence quotidienne pouvait également constituer, au même titre que le langage, un matériau poétique. Autrement dit, il pensait qu’il était possible de faire de sa vie un poème, une œuvre d’art. C’est pourquoi nous nous intéresserons, dans un premier temps, à la vie de Bolaño, cette vie particulière qui fut le grand matériau de son œuvre. Puis, dans un second temps, nous verrons quels rapports entretient l’œuvre de Bolaño avec la poésie et le roman policier. »

Pour réserver vos places c’est juste here !
Useful information
Quand ? Jeudi 24 février à 20h00
Où ? Fondation Biermans-Lapôtre
Comment ? En cliquant sur le bouton juste en dessous

Categories:

Tags:

Comments are closed

en_US